Vosne-Romanée 1er Cru Aux Malconsorts Vin Bio 2008
Millésime
2008
Type
Vin Rouge
Appellation
Vosne-Romanée 1er Cru
Producteur
de Montille
Catégorie
Premier Cru
Région viticole
Côte de Nuits
Cuvée
Vin bio
Climat
Aux Malconsorts
Contenance
75 cl
Cépage
Pinot Noir
EAN13
2000040734598

Vosne-Romanée 1er Cru Aux Malconsorts Vin Bio 2008

Vin Rouge Pinot Noir Bourgogne Côte de Nuits

de Montille

Indisponible
Le terroir :

Vosne-Romanée (153 hectares), abrite quelques-uns des vins les plus précieux et rares au monde (Romanée-Conti, la Tâche, Romanée St-Vivant, Richebourg, etc.. ). C'est le Saint des Saints. Le prolongement au sud du célèbre Grand Cru La Tâche (monopole du Domaine de la Romanée-Conti), s'appelle « Aux Malconsorts ». Cette appellation d'une surface totale de 5,86 ha bénéficie d'une situation exceptionnelle avec une altitude, une exposition et un type de sol très proche de son illustre voisin, ce pourrait-être un Grand Cru. Le domaine de Montille a le privilège d'exploiter deux parcelles dans Les Malconsorts, l'une d'une surface de 0.89 ha couvre le cru de bas en haut avec des sols dans la partie haute (argile marron clair et cailloutis) différents et très complémentaires de ceux du bas (argile rouge foncée). La deuxième parcelle (0.48ha) jouit d'un emplacement unique et est vinifiée et embouteillée séparément sous le nom « Aux Malconsorts – Christiane ».

Le domaine :

Le domaine de Montille est installé à Volnay depuis le milieu du XVIIIe siècle. Il exploite aujourd’hui un vignoble de 20 hectares, essentiellement des Premiers et des Grands Crus, sur la Côte de Beaune, mais aussi en Côte de Nuits et produit environ 8.000 caisses sur 20 appellations. C’est Hubert de Montille qui en a écrit les plus belles pages au cours du XXe siècle. L’avocat et ses enfants n’ont eu de cesse de redonner de l’envergure à ce domaine qui s’était, au fil du temps, rétrécit. C’est également lui qui en fait un domaine renommé dans le monde entier dès les années 1960.
L’arrivée d’Étienne de Montille marquera le changement dans la continuité. Pas question de remettre en cause les valeurs du domaine, celles qui ont permis d’en faire l’un des plus recherchés de la côte de Beaune. Mais à l’authenticité, la pureté, la capacité de garde et l’élégance, Étienne apportera une note de charme, le velours de la texture et la touche « vendanges entières »... Un changement de style, pas d’esprit. C’est également lui qui fera entrer le domaine dans l’ère du biologique avec l’aide de son équipe. Abandon total des engrais chimiques et herbicides dès 1985, et puis des fongicides et insecticides de synthèse en 1995 pour le passage en bio, et enfin la biodynamie en 2005. Le domaine sera certifié Ecocert Bio en 2012


Notes de dégustation :

Les vins issus des Malconsorts sont d'une finesse et élégance prodigieuses. La complexité aromatique, les notes florales, parfumées d'une rare élégance, le soyeux des tannins, la profondeur et le caractère éthéré du corps donne à ce vin une dimension aérienne. Il fait partie de ces vins qui révèlent l'expression la plus raffinée et aboutie du pinot noir bourguignon. C'est un Grand 1er Cru : ces 1er Cru qui tutoient les Grands.

La météo fut capricieuse en 2008 avec un hiver assez doux suivi d'un printemps et été pour l'essentiel frais et humides qui ont freiné la maturité des raisins et permis le développement de la pourriture. Aussi, fin août les regards étaient inquiets surtout lorsque l'on regardait la météo qui prévoyait encore une semaine de temps froid et pluvieux. Puis vint le miracle, le 13 septembre, la Bise, ce vent du nord, frais et sec, se leva enfin pour éclaircir le ciel de tout nuage, il souffla pendant trois semaines environ. C'était exactement ce qu'il nous fallait : de la lumière pour achever la maturité, puis des nuits froides pour conserver l'acidité, et enfin un vent sec pour stopper et sécher la pourriture. Il suffisait alors d'attendre... Nous avons commencé les vendanges fin septembre dans la fraîcheur et la luminosité d'un soleil radieux. In fine, même si les quantités sont faibles, 2008 est une très belle surprise, un millésime très bourguignon avec des arômes issus d'une maturation tardive qui ne sont pas sans rappeler ceux de 1978.

Température de dégustation :

15 à 17°C

S'identifier pour envoyer des commentaires.